Event main image

La saison croisée France-Israël 2018

Message du Président de la République française

Il est des amitiés que ne peuvent altérer ni les turbulences de l’Histoire ni les profondes transformations que connaissent nos sociétés. Il en va ainsi de l’amitié entre Israël et la France. Elle est un point fixe et assuré dans un monde en mouvement, une constante de notre identité.

Cette amitié doit beaucoup à la communauté juive de France, l’une des plus importantes dans le monde, dont les membres circulent intensément entre nos deux pays, au point qu’il existe une résonnance, une osmose sur bien des thèmes entre Israël et la France. Elle repose aussi sur la vitalité de la communauté francophone d’Israël, qui porte l’héritage du grand judaïsme français comme la mémoire des nombreuses communautés juives qui, au cours des siècles de diaspora, ont épousé notre langue.

Cette amitié s’enracine plus profondément dans une affinité politique et philosophique. Israéliens et Français ont en commun de mêler aspiration à l’Universel et enracinement dans l’Histoire. Cela imprime à leur projet national à la fois la force d’une identité puissante et l’élan d’un idéal à l’échelle de l’Humanité.

Quel pays, mieux qu’Israël, peut parler du tragique de la condition humaine ? Quel peuple, plus que le peuple juif, porte le poids des persécutions et par conséquent le devoir de combattre la barbarie ?

Quelle nation, mieux que la nation française, héritière des Lumières et de la Révolution, ayant vécu sur son sol les ravages de deux guerres mondiales, l’humiliation de l’occupation, connaît le prix de la guerre, de l’indépendance, de la liberté ?

Nos deux pays partagent une responsabilité et une ambition. Ils ont la responsabilité de dépasser le présent pour construire la paix. L’ambition d’être des acteurs et non des sujets de l’Histoire, des créateurs et non de simples consommateurs de la modernité.

Cette communauté d’esprit, cette fraternité nous obligent. Au-delà du quotidien, il y a l’attachement indéfectible de la France à l’existence et à la sécurité d’Israël, mais aussi la conviction qu’Israël se doit, pour lui-même, pour la paix et pour la sécurité de la région, d’engager toutes ses forces dans la réussite d’une négociation avec la Palestine aboutissant au règlement digne, juste et équitable d’un conflit qui gangrène la région.

Quant à la France, il lui revient d’être l’avocat inlassable de cette solution de paix, mais aussi le procureur implacable, le premier combattant de toutes les dérives antisémites nauséabondes qui continuent, souvent sous de nouveaux habits, à se propager en Europe et dans le monde.

C’est ainsi qu’Israël et la France, qu’Israéliens et Français, seront fidèles à leur histoire et au devoir de mémoire.

Quelle meilleure occasion, pour célébrer cette détermination à construire la paix et façonner l’avenir, que notre Saison croisée France-Israël ? Cette Saison a vocation à faire dialoguer librement nos artistes, nos intellectuels, nos scientifiques, nos entrepreneurs, tous ces acteurs de la modernité dont la liberté, l’inventivité et la capacité d’innovation sont notre source d’inspiration.

Pour Israël, cette Saison sera l’occasion de faire découvrir aux Français la richesse de sa culture contemporaine, que le grand public ne connait pas encore suffisamment. Quant à la France, elle lui permettra de mettre en avant le dynamisme de ses jeunes talents et de son tissu économique.

La Saison sera un temps d’échange privilégié entre les femmes et les hommes qui, dans la Start-up Nation et la French Tech innovent et inventent le monde de demain. Elle intensifiera nos échanges comme autant de promesses de coopérations futures et de grandes découvertes. Parce que nos pays partagent un même engagement démocratique, elle fera une grande place aux intellectuels et au débat public.

La Saison France-Israël est porteuse des valeurs de paix et de liberté, de dignité humaine et de progrès, de cohabitation, de tolérance et de démocratie. Elle doit être, même si le quotidien nous rappelle tout le chemin qu’il reste à parcourir, une leçon d’optimisme et d’espoir.

En rassemblant les forces créatrices de nos deux pays, cette Saison croisée rappellera aux Français et aux Israéliens la place singulière que confère notre histoire commune à notre amitié. En renouvelant l’image que nos nations se font chacune de l’autre, elle réaffirmera la force de notre lien, en cette année du soixante-dixième anniversaire de la création de l’Etat d’Israël.

Emmanuel Macron,
Président de la République française

___________________________

Édito du Premier Ministre d’Israël

La Saison France-Israël, qui coïncide avec l’anniversaire des 70 ans de l’indépendance d’Israël est un jalon important des relations entre l’État d’Israël et la République française. Je me réjouis de cette occasion pour célébrer l’alliance forte entre nos deux peuples, qui repose sur des valeurs partagées ainsi que sur des liens historiques profonds.

Israël et la France ont beaucoup apporté au monde dans les domaines des arts, de la culture, des sciences et des technologies. Ces contributions témoignent de la créativité de nos peuples et reflètent notre attachement partagé à la liberté, la dignité humaine et à la démocratie.  

L’amitié profonde entre nos deux nations repose sur une longue histoire de respect réciproque et de coopération. En 1791, dans la foulée de la Révolution française, la France est devenue le premier pays européen à accorder aux Juifs la pleine citoyenneté. Les Juifs ont ainsi pu, depuis, apporter une contribution majeure à la société française. La France fut aussi l’une de premières nations à reconnaitre l’État d’Israël et à nous offrir une aide inestimable durant les premières années d’existence de notre pays.

Le partenariat franco-israélien n’a jamais été plus fort qu’aujourd’hui. Notre coopération technologique et scientifique se base sur des accords bilatéraux qui datent de 1959. Depuis, les échanges commerciaux se sont développés et les programmes de recherche conjoints, les échanges culturels entre nos deux pays se multiplient d’année en année. Nous œuvrons ensemble, également, d’une manière étroite, dans nos efforts à combattre le terrorisme et les vagues montantes de radicalisme, d’antisémitisme et d’intolérance qui se manifestent dans le monde aujourd’hui. 

C’est un honneur pour moi que d’être invité à Paris par le Président Macron pour l’ouverture de la Saison France-Israël. J’attends avec impatience sa venue cette année à Jérusalem afin de lui rendre son hospitalité et de lui montrer l’amitié d’Israël à l’égard de la France.     

La Saison France-Israël offre une nouvelle occasion de renforcer les liens entre nos deux grands peuples à travers la tenue de très nombreux évènements qui réuniront des chefs d’entreprises, des artistes, des scientifiques, des chercheurs des fonctionnaires et tant d’autres talents qui font la richesse et la fierté d’Israël. Je suis confiant que ces rencontres encourageront, plus encore, des échanges d’idées afin que nous puissions, ensemble, saisir la promesse de l’avenir.  

Vive la France ! Am Yisrael Hai ! Vive l’amitié franco-israélienne.


Benjamin Netanyahu,
Premier Ministre d’Israël

___________________________

Le mot des commissaires

Entre la France et Israël, les affinités électives sont évidentes : deux terres chargées d’histoire, deux peuples qui cultivent leur mémoire, deux cultures qui tendent à l’universel. Depuis 70 ans, nos deux pays ont participé à bien des entreprises communes dans les vastes domaines de la culture et des sciences, en dépit des vicissitudes de la politique et d’intérêts parfois divergents.  Notre Saison croisée doit mettre en lumière, élargir et approfondir ces échanges déjà féconds.

L’influence de la France dans le champ culturel israélien n’est pas nouvelle et profite de la présence d’une importante communauté francophone. De leur côté, la culture et les artistes israéliens sont de mieux en mieux connus et appréciés en France. Comme d’autres, nos deux pays sont confrontés à la globalisation culturelle et ont à cœur de préserver leur spécificité en luttant contre l’uniformité.

Pour cela, ils disposent d’atouts majeurs : la culture et l’innovation. En Israël, la créativité et l’esprit d’entreprendre s’incarnent dans le modèle de la Start-up Nation. En France, les politiques culturelles ont su favoriser la création et la liberté de penser, et donner naissance à des initiatives parmi les plus reconnues au monde.

Pour célébrer cette rencontre, l’évidence était de construire une programmation tournée vers la création contemporaine et l’innovation, et d’inviter la jeunesse de nos deux pays à y participer activement. C’est en effet par l’implication de cette jeunesse que se construira le futur de notre relation. A travers les coopérations entre écoles d’arts et de design, écoles d’acteurs ou programmes autour de la danse et du théâtre, la Saison France-Israël invite des centaines de jeunes à se rencontrer, se connaître, et construire des projets communs.

La Saison France-Israël 2018 c’est aussi un programme ambitieux de plus de 400 manifestations culturelles et scientifiques, de rencontres professionnelles et de forums, qui se dérouleront en France et en Israël entre les mois de juin et de novembre.

Notre Saison assume son métissage et sa pluridisciplinarité. Depuis l’art contemporain à la musique, en passant par la danse, le théâtre et le cinéma, elle présente des artistes de renommée internationale et d’autres plus émergents. La Saison offre aussi une place importante à des artistes et collectifs de street-art français et israéliens qui investiront plusieurs lieux et festivals à Paris, Toulouse, Bayonne, Tel Aviv, Haïfa, et au-delà.

En France, deux tournées majeures : celles de la Compagnie de danse Batsheva et de l’Orchestre de Jérusalem East & West, deux ensembles qui s’illustrent par la force de leur langage et la virtuosité de leurs interprètes. En Israël, deux grands rendez-vous culturels français qui se déplacent pour une première édition : les Francofolies de La Rochelle et la Folle journée de Nantes.

Dans une Saison centrée sur l’innovation, il nous fallait aussi parler de ce qui fait la force de nos industries créatives et culturelles : les séries TV et le jeu vidéo. Il nous fallait enfin célébrer l’excellence de nos relations scientifiques en provoquant une rencontre exceptionnelle de nos Prix Nobel et Médailles Field, et en mettant à l’honneur le premier programme spatial civil israélien, réalisé en coopération avec la France.

Bien sûr, nous n’avons pas oublié la langue, socle de la culture, fondement de la pensée et du dialogue. Plusieurs colloques y sont consacrés, ainsi que deux beaux Festivals, Livres en Scène en Israël dans le cadre d’un partenariat avec la Comédie-Française, et Lettres d’Israël en France.

Et pour clôturer cette Saison culturelle, en France et en Israël, les voix de deux grands artistes, porteurs d’un message de réconciliation.

Le dialogue entre nos deux pays est fécond. Nous espérons, à travers les manifestations programmées, apporter notre contribution à cette entreprise d’avenir. Qu’on veuille bien en juger par la variété et la qualité de nos choix.

Cécile Caillou-Robert, Commissaire générale pour la France
Emmanuel Halperin, Commissaire général pour Israël